Factornews

Factornews

Page vérifiée Creado el 5 de noviembre de 2015 Contacto

Notre bilan annuel

- 0

  • En avril 2016, nous supprimions la publicité de nos pages pour basculer sur un financement participatif via Tipeee. Votre générosité a dépassé nos espérances, permettant au site de non seulement continuer à fonctionner comme avant (c'est à dire en écrivant beaucoup de bêtises et en les publiant en retard), mais également de couvrir plus régulièrement des salons et de concrétiser des projets qui traînaient dans les cartons depuis longtemps, comme du podcastde la vidéo ou du streaming (le tout étant également rempli de bêtises et publié en retard). Et même de mettre un peu de trésorerie de côté, au cas où.
     

    Même si Joule a rendu les clés depuis le premier janvier, la gestion de l'entité Factornews n'a pour l'instant pas bougé d'un iota. Il n'est pas impossible que quelques changements arrivent, plus ou moins rapidement selon leur importance, mais dans l'immédiat on continue sur notre lancée : la totalité de nos recettes provient de vos dons Tipeee, et on essaye de dépenser ça le plus efficacement possible.Le bilanCôté recettes, entre avril 2018 et avril 2019, une fois déduites les commissions Tipeee et Paypal, nous avons touché la fort belle somme de 4090,81€. On observe néanmoins un gros tassement par rapport aux exercices 2017-2018 (4609,68 €) et 2016-2017 (4725,65 € avec 3 mois d'Adsense). Pour être honnêtes, on s'y attendait un peu : l'érosion naturelle du financement participatif, le fait que l'audience de Factornews reste quantitativement stable (bien que vous soyez qualitativement les meilleurs), la concurrence parmi les sites ayant recours à ce modèle de financement ou encore la mauvaise presse de Tipeee ont contribué à raboter les montants. On a vu également pas mal de dons être recalés par Tipeee (probablement pour des CB expirées), certes pour une perte dérisoire (65€), mais pour les gens concernés c'était probablement autant d'opportunités de reconsidérer leurs dépenses. La situation n'a rien de catastrophique, puisque comme vous allez le voir on boucle à nouveau un exercice dans le vert, mais nous sommes en train de réfléchir à la suite des opérations pour ne pas nous retrouver en position délicate plus tard.

    Ainsi, nous avons dépensé très exactement 3613,51€. Ce qui nous fait une balance positive de 477,30€, venant abonder une trésorerie déjà suffisamment importante pour nous permettre de voir venir.

     


     

    Le plus gros poste de dépense pour cet exercice a été les différentes charges dont s'est acquitté Joule, 1230,32€. 

    Juste derrière on trouve les couvertures des différents salons (l'E3 et l'EGX principalement), pour 1077,95€, même si ce montant est légèrement trompeur : en ce qui concerne l'E3 2018, j'avais pris mes billets d'avion très à l'avance et le montant avait donc été inscrit dans les comptes de l'année dernière. Le montant de cette année couvre le vol de Fougère, des frais sur place pour Fougère et moi, et le voyage anglais de billou.

    Vous avez remarqué qu'on aime bien le format du podcast, et on essaye d'investir un minimum pour tenir le rythme, 672,99€ au total. Derrière ce montant, on trouve principalement des billets de train pour aller enregistrer Quickload à Paris, l'achat de deux nouveaux micros pour remplacer les Yeti défectueux de Fougère et hellpé, ainsi que la licence Soundcloud pour le Factorcast.

    Enfin, le dernier poste de dépenses concerne le fonctionnement du site : 632,25€. Le montant regroupe l'hébergement (43,19€ par mois) et le renouvellement des noms de domaine. 

    Les prévisions pour l'année prochaine ne sont pas encore tout à fait arrêtées. On va certes économiser le voyage à Los Angeles puisque nous n'irons pas à l'E3, en revanche nous couvrirons la Gamescom pour un budget qui reste à affiner mais qui s'annonce tout aussi costaud. En parallèle, l'EGX a été relocalisé à Londres et par conséquent devrait nous coûter plus cher que l'an dernier. Nous sommes également un peu dans le flou par rapport à Quickload, dont on aimerait revisiter la formule, ce qui pourrait déboucher sur moins d'épisodes à l'année et donc moins de trajets à prendre en charge. Mais au final, tout va dépendre de notre capacité à gérer le tassement des recettes Tipeee.Le futurL'un des premiers moyens de gérer ça serait de réduire nos dépenses. Il y a bien quelques tout petits montants qu'on peut rogner, mais l'idéal serait de réduire les charges, start-up nation oblige. Plus sérieusement : Factornews n'est pas une activité commerciale et il est peut-être de moins en moins pertinent de l'adosser à une entreprise. La réflexion n'est pas urgente, et en attendant on continue à déclarer consciencieusement le chiffre d'affaires à l'Urssaf et nos résultats aux impôts (j'écris ça au cas où un inspecteur du fisc nous lise). Si en avril prochain je m'aperçois qu'on est dans le rouge, il me restera la possibilité de retirer mes billets de train de l'équation et de les prendre à ma charge, pour économiser plusieurs centaines d'euros. 

    Côté recettes, on ne peut malheureusement pas compter sur la monétisation de nos vidéos sur Youtube (on ne remplit pas les critères, et de toute façon elles contiennent bien trop de contenus soumis au content ID). Nous ne souhaitons évidemment pas remettre de la publicité sur le site. En revanche, on vous propose trois nouveaux moyens de nous soutenir.

    Déjà, si vous n'avez pas les moyens de lâcher une piécette sur Tipeee, sachez qu'il est désormais possible d'y visionner des publicités pour des artistes, sur lesquelles on touche un tout petit montant. Ils appellent ça Clipeee, ça repose sur le même principe que Utip et même si tout le monde s'y mettait le montant serait dérisoire, mais ça a le mérite d'exister. Le module se trouve sur notre page Tipeee, à droite.

    Sachez également que nous sommes affiliés sur Twitch, ce qui veut dire que nous sommes éligibles à une partie de l'écosystème économique du bousin, comme les abonnement Prime ou les bits. C'est encore un peu nouveau pour nous, mais nous essayons de maintenir un rythme de diffusion régulier pour progressivement devenir partenaires et avoir accès à la panoplie totale. Nous allons aussi tâcher de mieux mettre en avant la chaîne.

    Plus important : depuis plusieurs années, nous avons une boutique Spreadshirt. Nous ne l'avons jamais mise en avant parce qu'on l'avait surtout créée pour se fournir nous-mêmes en t-shirts à nos couleurs, mais on n'a aucune raison de la laisser dans l'ombre. Si vous rêviez de boire votre café dans un mug Factor, nu sous un tablier Factor, tout en regardant une scène de douche dans le dernier David Cage, et bien vous avez des rêves chelous mais vous pouvez désormais les réaliser grâce à nous. Le principe de Spreadshirt est simple : on touche 5€ par vente, quelque soit le produit acheté. Si vous souhaitez d'autres types de produits ou designs que ceux déjà présents, n'hésitez pas à nous demander.

     
    Plus globalement, on va essayer de mieux gérer notre présence sur les réseaux sociaux et mettre plus souvent en avant notre Tipeee, en essayant également de ne pas nous montrer trop intrusifs ou relous. On n'oublie évidemment pas la base de la base : alimenter quotidiennement le site en articles et news fraîches, afin de justifier tous ces billets que vous nous glissez. Sachez d'ailleurs que nous sommes en permanence en quête de bonnes âmes sachant taper au clavier, pour un jour comme pour la vie : chez Factornews, tout le monde a une vie professionnelle en dehors du site, et il n'est ni possible ni souhaitable d'y consacrer toute sa vie personnelle. En fonction des disponibilités de chacun, il peut y avoir des coups de mou dans le rythme de publication. Seule solution pour contrer ça : être suffisamment nombreux.euses (parce que oui, on aimerait accueillir aussi des rédactrices).